Le BIM pour l’Algérie ?

Le BIM pour l’Algérie ?

Envisager le BIM pour l’Algérie, ne doit pas se faire de la même façon que dans un pays Européen par exemple.

Il est existe plusieurs raisons à cela :

Avant toute chose, l’Algérie possède une richesse plus importante que celle du pétrole ou le gaz. Il s’agit de sa jeunesse. Cette jeunesse à en plus une très grande capacité s’assimiler les innovations technologiques, ayant soif de s’avoir notamment technologique et une volonté d’expérimentation impressionnante. La jeunesse algérienne est capable d’assimiler, d’expérimenter mais aussi d’adapter toute nouvelle technologie qui leur tombe entre les mains. Nous l’avons vue avec l’arrivée d’Internet que les jeunes en Algérie ont souvent fait le tour de la question des réseaux sociaux, des applications mobiles et autre système basés sur le net. Leur compétences de « débrouillardises » font qu’ils voient toujours ces nouvelles technologies comme de nouveaux outils pour innover et aller un peu plus loin. Sans complexe et sans retenu, ils cherchent les limites de l’utilisation des ces nouvelles technologies. Ils ne peuvent voir dans le BIM qu’une nouvelle opportunité d’aller plus loin. Le BIM ne serait pas remis en question et il ne trouvera pas de résistance dans son usage comme nous le connaissant dans certains pays.

Un des enjeux du BIM est la formation qui se complexifie du fait de la variété des profils et des générations dans certains pays et qui ne voit pas forcement le BIM de la même manière. En Algérie, le plus gros de la population (plus de 70%) est constitué de jeunes. Les former sera moins problématique au vu en plus de leur capacité d’assimilation des nouvelles technologies.

Une autre raison est le niveau important d’investissement potentiel dans le secteur de la construction. En termes de quantité mais aussi de qualité. Le territoire Algérien est vaste et y habitent plus de 40 millions d’Algériens. Il y a toujours un manque et un besoin de construction dans tous les secteurs, l’habitat, la santé, le sport, l’industrie, ..etc. Le BIM peut être un vrai outil d’aide à la décision pour apporter de la qualité dans la conception, la réalisation et la gestion de tout ce qui peut être réalisé et cela quelque soit la politique de construction qui se mettrait en place dans ce pays.

A cela nous pouvons ajouter la question de la rationalité financière que peut apporter le BIM aux maitres d’ouvrages qu’ils soient publics ou privés. Comme nous le savons le BIM permet de réaliser un bâtiment en étant le plus prêt possible du budget énoncé avant de la réalisation de ce dernier. Combien de projets ont couté deux fois, trois fois même dix fois plus que le budget annoncé en Algérie ? Cela permettre de faire deux fois, trois fois, dix fois plus de projets ou des projets deux fois, trois fois ou dix fois mieux que ceux réalisés.

L’Algérie trouverait un grand intérêt à adopter le BIM dans tous ses projets, qu’ils soient publics ou privés et ainsi offrir un vrai outil de prise de décision au secteur de la construction mais aussi d’en faire un vrai secteur compétitif et productif dans un pays qui a besoin de créer de l’emploi et une meilleur qualité de vie et d’usage des ses constructions.


atelierakb